Pauvreté

Nul n’est à l’abri de la pauvreté. Elle a de multiples causes et effets. La CDAS vise à combattre et à prévenir la pauvreté de façon ciblée. Elle s’engage en faveur d’une aide sociale efficace et des mesures préventives.

Titelbild - Pauvreté

Malgré sa richesse, la Suisse compte 600’000 personnes pauvres. Leur pauvreté se manifeste de différentes manières, nécessitant des mesures spécifiques. Il faut les coordonner, afin d’obtenir des résultats efficaces. Les cantons et les communes sont principalement responsables de ces mesures. La lutte et la prévention de la pauvreté font partie des tâches centrales de la CDAS.

Parmi les plus de 600’000 personnes touchées par la pauvreté en Suisse, plus de 140’000 exercent une activité lucrative. Aux working poor s’ajoutent les personnes qui ne gagnent pas d’argent pour différentes raisons, telles que le chômage de longue durée.

La pauvreté conduit souvent les gens à vivre dans des appartements insalubres, à souffrir de problèmes de santé, à ne pas terminer leurs études ou à s'isoler socialement. Pour la lutte et la prévention de la pauvreté, il est important que des personnes œuvrant dans différents domaines et à tous les niveaux étatiques travaillent ensemble. Il s’agit d’une tâche transversale.

Les cantons, les villes et les communes sont en première ligne responsables des mesures en vigueur pour les personnes touchées ou menacées par la pauvreté. Dans ce contexte, les prestations complémentaires et l’aide sociale revêtent une fonction centrale en matière de financement, car elles garantissent l’existence. De plus, certains cantons connaissent les prestations en amont de l’aide sociale. D’autres prestations sont nécessaires pour prévenir la pauvreté, tels que le conseil de personnes menacées par la pauvreté ou l’encouragement ciblé d’enfants en bas âge issus de familles défavorisées.

La CDAS entretient des échanges réguliers avec les cantons sur leurs concepts et stratégies pour combattre la pauvreté : dans ce contexte, la CDAS aide à identifier les lacunes et les bonnes pratiques, à faire connaître des projets novateurs et à sensibiliser les acteurs aux nouvelles circonstances.

Dans le cadre du programme national de prévention et de lutte contre la pauvreté, tous les acteurs revêtant un rôle important dans cette affaire ont discuté et traité différents champs d’action. La CDAS continue à s’engager activement dans la suite de ces travaux.

La politique sociale doit constamment faire face aux évolutions sociales et à leurs effets. C’est un défi continu.