Politique en matière d’addictions

Une addiction est une grande souffrance pour les personnes concernées et leurs proches. La CDCA examine les questions de la politique en matière d’addictions dans les cantons. La compétence de la CDAS porte avant tout sur les dossiers de politique sociale.

Titelbild - Politique en matière d’addictions

La CDAS est l’interlocutrice pour toutes questions relatives aux problèmes d’addictions au niveau intercantonal. Elle collabore étroitement avec la Conférence suisse des directrices et directeurs de la santé (CDS) et est soutenue et conseillée par une conférence technique, celle des délégués cantonaux aux problèmes des addictions (CDCA).

La consommation de substances psychoactives ainsi que les comportements engendrant une addiction (les sports à haut risque, p. ex.) ont toujours été des phénomènes sociaux. Du point de vue social, l’addiction et les comportements à risque représentent donc toujours – mais pas seulement – des effets secondaires de la culture en question et de son époque. Au niveau de l’individu, elles entraînent généralement des problèmes : pour les personnes concernées et leurs proches, les addictions sont synonymes d’une grande souffrance. La société est elle aussi accablée par les dépenses médicales, les prestations sociales perçues et les conséquences économiques qui en découlent.

Sur la base des expériences du milieu ouvert de la drogue dans les années 1980, l’atténuation des dommages est devenue une approche ancrée dans la politique suisse en matière d’addictions et la compréhension du phénomène de l’addiction comme une maladie biopsychosociale complexe a été renforcée. La Stratégie nationale Addiction lancée par la Confédération sert de cadre d’orientation – pour la politique en matière d’addictions – aux cantons et aux autres partenaires des domaines de la santé et des affaires sociales ainsi qu’à la justice. Ses objectifs stratégiques sont de renforcer la prévention et le dépistage précoce et d’assurer le traitement à long terme des personnes dépendantes.

Dans le domaine de la politique en matière d’addictions, la CDAS collabore étroitement avec la Conférence suisse des directeurs cantonaux de la santé (CDS). Les questions concernant l’aide et la politique en matière d’addictions dans les cantons sont traitées par la conférence technique (CDCA), qui est affiliée à la CDAS. Quant à la CDAS, outre les affaires pertinentes en matière de politique sociale, les dossiers qui relèvent tout particulièrement de sa compétence sont le traitement des addictions, l’atténuation des dommages et la prévention relative aux stupéfiants illégaux, ainsi qu’aux types d’addictions non liées à une substance (p. ex., l’addiction aux jeux d’argent). La CDAS se penche sur les interventions politiques dans le domaine des addictions, de la drogue et de la prévention et elle prend position sur les questions de financement ainsi que sur les dossiers de la Confédération (p. ex. sur la consommation du cannabis). Les conférences des directeurs coordonnent leurs opérations lors de questions transversales dans le domaine de la prévention des addictions.